Le diabète en chiffres

 

 

«  Le cancer, le diabète et les maladies du cœur ne sont plus des maladies des riches. Aujourd’hui elles touchent les populations et les économies des pays les plus pauvres encore plus que les maladies infectieuses. Elles représentent une urgence de santé publique sous-estimée. »

                                                                                          BAN KI-MOON, Secrétaire général des Nations Unies

 

 

 

Les maladies non transmissibles

 


 

 

Le diabète, les maladies cardiovasculaires, le cancer et les maladies respiratoires chroniques sont les 4 maladies non transmissibles (MNT) prioritaires identifiées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les MNT sont la cause de 36 millions de morts par an et représentent plus de 60 % des décès dans le monde1.

 

Les pays à revenus faibles et intermédiaires payent le plus lourd tribut en comptant 80% des décès annuels dus aux Maladies Non Transmissibles (soit 28 millions de décès par an)  faisant des MNT une cause majeure de pauvreté et un problème de développement urgent.

 

Globalement, la charge des maladies non transmissibles augmentera de 17% dans les dix prochaines années et de 27% dans la région Afrique, ce qui en fera en 2030 la première cause mondiale d'invalidité.

 

En effet on sait aujourd’hui que :

   

  •      Les maladies cardiaques et les Accidents Vasculaires Cérébraux entrainent 17,3 millions de décès par an2,
  •      Le cancer tue 8,2 millions de personnes annuellement3,
  •      Le diabète est la cause de 5,1 millions de morts chaque année4.

 

 

Le diabète : données mondiales


 


 

 

 

Figure

Le diabète est une condition chronique qui touche aujourd’hui plus de 382 millions de personnes dans le monde.

 

 

Dans le monde, plus de 5,1 millions de décès par an sont dus au diabète, soit 14 000 morts par jour et 1 mort toutes les 7 secondes. En comparaison, on estimait, en 2012,que 1,6 millions de décès étaient dus au VIH (1,4- 1,9 millions)5. 

 

 

Selon la Fédération Internationale du Diabète (FID), en 2035, le diabète touchera 592 millions de personnes devenant ainsi l’une des principales causes d’invalidité et de décès dans le monde. Entre aujourd’hui et 2035, la prévalence de diabète passera de 8,3% à 10,1% de la population mondiale6.

 

 

Le diabète : une « épidémie » pour les pays en voie de développement

 


 

 

Le diabète n’est plus, aujourd’hui, une maladie des pays riches. En effet, 80% des personnes atteintes de diabète vivent dans des pays à faibles ou moyens revenus7.

 

Figure 2

 

Ces chiffres alarmants expliquent la déclaration de l’ancienne directrice général de l’OMS, Gro Harlem Brundtland: «Ceci constitue une nouvelle preuve scientifique de la transition que connaît le monde entre maladies transmissibles et maladies non transmissibles. Au 21ème siècle, c’est dans les pays en développement que l’impact de cette transition sera le plus fort».

 

 

Le diabète : une « épidémie » en Afrique

 


 

Figure 3

                                                                                                                                                                                    

L’Afrique connaitra la progression de la prévalence de diabète la plus importante dans le monde au cours de la période 2013 – 2035.

 

 Le nombre de personnes souffrant de diabète en Afrique augmentera de 109 % au cours des 20 prochaines années, passant de 19,8 millions en 2013 à 41,5 millions en 2035. A cette date, la prévalence de cette maladie attendra les 6% de la population du continent.

 

Si l’on prend comme exemple le Mali, le Burkina Faso, la Guinée et le Bénin, ces 4 pays d’Afrique de l’Ouest comptent déjà une prévalence de diabète comprise entre 3 et 6% de la population adulte. Pour comparaison, la prévalence du diabète en France en 2013 est estimée à 5,4 % de la population adulte.

 

Figure 4

 

 

Sources:

1 OMS : WHO Global NCD Action Plan, 2013-2020

5 Unaids : Rapport ONUSIDA sur l’épidémie mondiale de sida 2013

6 7 IDF : Atlas du diabète de la FID I Sixième édition

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour: 11 avril 2014